Bondy Ecologie travaille depuis longtemps sur la protection du patrimoine architectural et environnemental de la ville, protection pour assurer la pérennité du territoire et de ses richesses.

Voici le questionnaire de Bondy Ecologie soumis aux candidats pour l'élection municipale de mars 2020.

Les réponses de Bondy autrement sont soulignées... Nous avons repris nos propositions actuelles, sans chercher à inventer des réponses spéciales pour ce questionnaire, ce ne sont donc pas des réponses spéciales « Bondy écologie » mais bien nos propositions publiques...

 

Patrimoine bâtiments

Classement et protection des édifices situés sur le square du 8 mai 1945 pour l'intégralité de chaque bâtiment (lavoir et bains douches)

Positionnement et projet pour le devenir de l'ancien garage

Lieu qui doit rester dans le domaine public, nécessitant un budget pour sa dépollution, à préciser

Protection des maisons remarquables de Bondy

Classement du Pavillon Bressy situé rue Edouard Vaillant

Revenir sur le PLUi pour engager vraiment la transition climatique

Sur tout le projet dit du « garage municipal », nous voulons qu'une concertation réelle ait lieu avec les habitants, on sait que des projets sont formaulés par les habitants comme des locaux associatifs, scolaires, ou de commerces bio.

Plus généralement, nous voulons bloquer tous les projets de vente immobilière des terrains communaux au privé.

Comme vous le savez, c'est nous qui avons dénoncé ce projet de vente alors qu'il devait passer au conseil municipal, nous concevons notre rôle ainsi : être des outils pour que les citoyens récupèrent leur ville y compris dans des institutions comme le conseil municipal.

 

Patrimoine végétal

 

Maintien de la Charte de l'Arbre

Maintien des ilots verts et développement des espaces verts, des trames vertes et bleues pour favoriser la biodiversité

Eclairage public repensé et optimisé (trame noire)

 

La disparition de la végétation dans les nouvelles constructions comme la place du 11 novembre en face de la mairie est un non-sens. Au contraire, il faut veiller à développer la place des végétaux dans la ville, ne serait-ce que pour limiter les effets des canicules de plus en plus fréquentes :

- dégoudronner les cours des écoles,

- regazonner les parkings,

- reboiser les trottoirs.

 

Service public de l'Eau

 

Le service de l'eau doit repasser sur une gestion publique

 

Nous avons toujours revendiqué un retour à une gestion publique de l’eau potable et continuons à le faire : un bien commun de l’humanité ne doit pas être aux mains de la multinationale VEOLIA, qui se moque de gâcher la ressource quand il y a des fuites si cela lui coûte moins cher que d’entretenir le réseau.

 

Energie positive & précarité

 

Cahier des charges des promoteurs immobiliers obligeant à livrer des bâtiments à énergie positive, avec contrôle du respect au cours des travaux

Structures venant en aide aux personnes en situation de précarité énergétique

Politique énergétique à mettre en place pour réduire les consommations

 

La question de la précarité énergique nous a rarement été posée en tant que telle.

En revanche, concernant les bâtiments, en particulier les nouveaux, nous avons remarqué que la durabilité exige de travailler avec des matériaux pérennes, de qualité, qui éviteront de refaire ces bâtiments dans vingt ou trente ans. C’est malheureusement le contraire qui se produit avec beaucoup des nouvelles constructions qui multiplient les sous-traitants, qui utilisent des matériaux de mauvaise qualité et emploient des travailleurs moins qualifiés à des conditions de travail catastrophiques, pour augmenter les gains à court terme.

 

 

Mobilité

 

Un plan vélo, cohérent, amélioration des liaisons, nouvelles pistes

Protection des piétons sur tous les espaces, communication sur les espaces dédiés

Structures adaptées pour les personnes à mobilité réduite, budgets correspondants intégrés dans le budget annuel

 

Sur le vélo non plus, nous n'avons pas été sollicités au cours des dernières années, c'est un thème qui était plus présent en 2014.

En revanche sur les mobilités et le handicap, le thème est venu par plusieurs interlocuteurs. Nous avons remarqué que la ville s’est construite sans le souci de celles et ceux qui sont en situation de handicap : cela ne peut plus durer. À Bondy, la loi n’est toujours pas appliquée partout, trop d’équipements communaux et publics ne sont pas accessibles. Et la circulation ensuite dans le bâtiment n’est souvent pas possible.

- le stationnement handicapé doit être doublé,

- les trottoirs doivent être dégagés et réparés pour permettre le passage des poussettes ou des fauteuils,

- les agents municipaux doivent s’attacher à vérifier cela plutôt que le paiement des horodateurs.

Se garer sur les trottoirs représente un réel danger en obligeant les PMR à se mettre sur la route.

Dans les services, des employés communaux seront prévus et formés pour accompagner éventuellement celles et ceux qui ont des difficultés d’accès (problèmes de mobilité, de vue, de lecture ou dus à la fracture numérique).

La commission municipale handicap se réunira tous les deux mois et ses préconisations seront suivies parmi les projets sur le site internet de la ville (* Le budget sera participatif ).

 

Tri sélectif

 

Actions en faveur d'une réduction importante des déchets, proposer des formations et mise en place d'une pédagogie adaptée, suivi des projets tri dans l'habitat collectif, et développement du compostage

 

Le tri sélectif est laissé à l’abandon depuis que les conteneurs enterrés ont été installés, les campagnes d’information ont cessé. Il est urgent de le relancer, et déjà d’installer une poubelle pour le papier dans les écoles qui n’en sont pas dotées !

 

La Publicité

 

Limitation importante de l'affichage publicitaire, aucun panneau démesuré

Aucun panneau ou écran utilisant de l'énergie électrique

 

C'est une question que nous n'avons pas mise dans notre programme, mais les tarifs des taxes sur la publicité sont passés au Conseil municipal et nous avons demandé des taux suffisants pour décourager l'omniprésence de la pub (dossier 15-52 au conseil municipal du 25 juin 2015, à retrouver en cliquant ICI), avouons que nous avons été très seuls face aux tenants de la « liberté du marché »... Idem quand c'est repassé le 23 juin 2016 (c'était le point 16-47, ça sert de faire des comptes rendus, à retrouver en cliquant ICI).

 

Téléphonie & objets connectés

 

Maintien de la Commission de la Téléphonie Mobile, respect des valeurs d'émission les plus basses

Refus du déploiement de la 5 G liée aux objets connectés

Refus de l'installation des compteurs communicants (Linky, Gazpar, Eau)

Permettre la dépose des compteurs Linky aux citoyens demandeurs

Votre position et votre engagement sur ce que vous ferez concrètement sur ces points, vous préciserez quels points vous envisager de défendre au Sipperec

 

Sur Linky, nous nous sommes fait surprendre par la duplicité d'élus de la majorité municipale et assimilée, qui ont fait semblant de lutter contre alors qu'ils votaient l'installation... Nous sommes disponibles pour des luttes à ce sujet sans entraîner des particuliers à être isolés face aux mastodontes de l'électricité. On pourrait dire que la balle est dans votre camp à ce sujet, après tout c'est aussi notre conception de la citoyeneté de réagir en souten à des actions citoyennes...

 

Sur la 5G, vous nous avez fait découvrir un sujet que nous n'avions jamais eu l'occasion de traiter jusque là. Nous avons relayé votre article mais sommes encore très novices sur cette question. Sur le principe, comme nous l'avions déjà fait pour les téléphones portables, notre souci est la santé publique, avec la volonté d'utiliser la technologie nécessaire en refusant le consumérisme béat, voire bêta.

 

 

Conseils Consultatifs de Quartiers (CCQ)

 

Améliorer la démocratie participative et assurer la pérennité des CCQ

Quel budget leur sera attribué ?

Les Conseils de quartiers CCQ doivent-ils être une caisse de transmission de la municipalité en place ?

 

Ici, nous sommes obligés de résumer pour éviter de prendre trop de place.

Nous considérons depuis toujours que Bondy vit sous un régime de monarchie élective : l'élection consiste malheureusmeent à élire une personne qui décidera sans les citoyens, ou contre eux, pendant 6 ans.

C'est d'ailleurs aussi la réalité nationale avec Macron.

Nous voulons passer à un régime démocratique, où les citoyens décident, tout simplement. Donc pour nous le budget doit être entièrement participatif. Nous avons une procédure très précise en neuf étapes, inspirée de ce qui se fait ailleurs et des débats que nous avons tenus à Bondy sur cette question.

Concernant les conseils de quartiers, nous demandons que les structures de concertation doivent être simplifiées et devenir des lieux où les habitants décident. Ainsi, nous proposons de redécouper les conseils de quartier, ils sont trop étendus pour fonctionner correctement : nous proposons au moins un conseil par quartier (Mare à la Veuve, Coquetiers, Bobillot, Gare, Remise à Jorelle, Mainguy, Centre-ville, Saule blanc).

Les habitants volontaires devront se constituer en bureau, aucun élu ne pourra en faire partie.

Pour les quartiers où existe un conseil citoyen (Terre Saint-Blaise, Le 14 juillet, La Noue Caillet, Résidence La Bruyère, Le Potager, Blanqui, La Sablière, De Lattre) le conseil de quartier sera remplacé par ce conseil citoyen.

Ainsi une instance unique ouverte à tous les habitants décidera de ce qui touche son périmètre.

 

Territoire zéro chômeur de longue durée

 

Nous désirons la poursuite de cette expérience, sur le territoire de Bondy

 

Plusieurs de nos adhérents ont pu aller au film-débat sur Nouvelle cordée.

Nous avons combiné des apports nouveaux à nos anciennes propositions.

D'abord, l'emploi, c'est aussi dans les services publics : la mairie, les écoles, l'hôpital... La défense des services publics dans la ville est donc aussi une bataille pour l'emploi. C'est aussi le sens de notre proposition de reprendre en gestion publique les activités de la mairie vendues aux entreprises privées comme VEOLIA ou VINCI : le service public est plus facile à contrôler et meilleur pourvoyeur d'emplois.

Nous voulons aussi favoriser l'implantation d'entreprises grosses pourvoyeuses d'emplois sur place. Nous accorderons une priorité à celles qui sont sous le contrôle de leurs salariés, éco-responsables, et apportent des services socialement utiles aux Bondynois.

Des expérimentations peuvent aussi être menées. Par exemple, les EBE (entreprise à but d’emploi) améliorent l’emploi sans discrimination d’âge ni de qualification en assurant un revenu décent aux personnes volontaires.

Des chômeurs longue durée volontaires pourraient créer et développer leur entreprise en repérant toutes les tâches utiles à la commune et aux entreprises du territoire en échange d’un CDI au smic (75 % par les aides et 25% par l’entreprise).

Trois secteurs sont tournés vers l’avenir et au centre de nos valeurs : le recyclage des déchets, les espaces verts et l'aide à la personne.

 

Référendum ADP

 

Nous nous opposons à la privatisation d'ADP

 

Nous nous sommes engagés pour le référendum, et sommes en général contre toutes les privatisations parce qu'elles désaississent les citoyens de leur pouvoir au profit des groupes financiers.

 

*******************

Complétez votre projet sur ces points, et ceux que vous voudrez développer concrètement dans le cadre de la transition climatique et écologique à mettre en place sur la ville :

Nous veillerons à rendre notre programme accessible au plus grand nombre de Bondynois-es, nos propositions sont le fruit de convictions réelles travaillées depuis douze ans que nous existons.

Mais il nous faut insister sur un point concernant cette élection : nous sommes inquiets de voir des fausses listes citoyennes brouiller le message et s'accaparer le travail que nous menons au quotidien.

Nous sommes aussi inquiets de retrouver des personnes peu recommandables s'accaparer demain le pouvoir à Bondy, en ce sens nous pensons qu'il faut une vigilance citoyenne, capable d'agir dans la ville et au conseil muncipal, sans jamais se compromettre avec le pouvoir monarchique. À vous de voir si nous serons dignes de la démocratie.

 

Informations supplémentaires