On peut s'étonner qu'avec la recrudescence de la covid durant cet automne, l'hôpital Jean Verdier n'ait pas vu son nombre de lits augmenter pendant la pandémie. Pour rappel, 26 lits supplémentaires avaient été affectés au mois de mars dernier. Aujourd'hui nous savons que l'Allemagne a pris ses dispositions en préparant 20 000 lits alors qu'en France on n'atteint pas les 5 000.


Il semblerait que dans le PLUI, l'hôpital voie ses parcelles de terrain changer d'affectation. Un accord aurait-il été conclu entre Martin Hirsch et Sylvine Thomassin sur l'utilisation du terrain "hospitalier" d'où l'idée de supprimer la piscine Michel Beaufort pour y construire une maison de santé? On peut aussi s'étonner qu'aucune information n'ait été communiquée aux élu-e-s pour le changement de zonage. Au regard de ce changement, maintenant les terrains pourraient être vendus.


Le comité de défense de l'hôpital adresse un courrier au Maire pour lui rappeler sa position sur le voeu de sauvegarde de l'hôpital signé à l'unanimité au conseil lorsqu'il était dans l'opposition, et connaître sa position sur l'avenir de l'hôpital et des 12 000m² qui resteront vides.


Plus de 9000 signatures avaient été rassemblées pour la sauvegarde et le développement de l'hôpital.

Informations supplémentaires