SI VOUS NE POUVEZ PAS LIRE L'ARTICLE SUIVANT, CLIQUEZ ICI .

Non au démantèlement de l’AP-HP, Oui à un vrai service public de santé

Ensemble, patients, hospitaliers, élus
 
Sauvons l’hôpital JEAN VERDIER

Depuis 10 ans les hôpitaux de l’Assistance Publique de Paris subissent des plans de restrictions budgétaires qui se traduisent par une dégradation de l’offre de soins.

Après avoir fait payer les malades (franchises, forfaits hospitaliers, déremboursements), on demande maintenant aux hôpitaux de faire des économies !

Pour Jean Verdier c’est 1 million d’euros pour l’année 2009 soit 40 postes d’aides soignants

 

La réforme Bachelot poursuit le financement des hôpitaux par la Tarification à l’Activité qui oblige à multiplier les hospitalisations courtes et bien rémunérées.
Pour ce faire, un seul moyen : trier les patients (les moins malades, les plus jeunes), ceux qui ne coûtent rien et qui rapportent beaucoup !

Or l’hôpital, et c’est sa fierté, accueille tous les patients, quelle que soit leur pathologie et forme toutes les catégories de personnels de (médecins, Soignants, administratifs…).

L’hôpital a besoin des moyens nécessaires à ses missions de service public, comme il a su les assumer lors des différentes crises sanitaires.

De plus le projet de la direction générale de l’AP-HP prévoit un regroupement pour passer de 38 hôpitaux à 13 avec pour conséquence la réduction de milliers d’emplois et la disparition de services, de consultations alors que les délais de rendez-vous sont déjà trop longs.

Le regroupement n’a pas de cohérence médicale ni sanitaire, il obéit à ce plan d’économie imposé par le ministère de la santé et son nouveau projet de loi « hôpital, santé, patients, territoires ». L’hôpital subit sa 19ème réforme, les personnels souffrent de plus en plus et les patients ne sont pas mieux soignés.

Sur le regroupement des hôpitaux Avicenne, René Muret et Jean Verdier, lequel pourrait fermer pour combler le manque de personnels des deux autres structures ?

Rien ne justifie la remise en cause du droit à la santé et aux soins pour tous. Il y a urgence, comme pour les autres services publics : l’hôpital public est aujourd’hui en danger.

Nous avons besoin de vous, Vous avez besoin de nous
Ensemble patients, hospitaliers, élus pour sauver l’hôpital !

 

 

Signez et faites signer la pétition –

Laissez vos coordonnées pour constituer un collectif d’usagers pour la défense de l’hôpital

             

Section syndicale SUD Jean Verdier  - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  - 01.48.02.60.49.

Bondy Autrement 5 av. Jean Lebas Bondy  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   06.63.60.87.91.

 

Pour télécharger le tract et la pétition, cliquez ICI .

 

 

Informations supplémentaires