Echanges P2P et musique en ligne : deux études à lire

Les mutations du marché de la musique en ligne continuent d’être décryptées au fur et à mesure grâce à de nombreuses études.

 

1- La première étude, de David Blackburn, sur les effets de la copie de fichiers : "On-line Piracy and Recorded Music Sales". Aux USA, la disponibilité des chansons sur les réseaux P2P a eu deux effets concomitants sur les ventes. Tout d’abord, il existe un effet direct de substitution des ventes car certains consommateurs sont plus enclins à télécharger qu’à acheter de le musique. En second lieu, il y a un effet de pénétration qui augmente les ventes, car la diffusion des morceaux d'un artiste l’aide à augmenter sa notoriété. Le premier effet est le plus fort pour les artistes déjà connus, alors que le second est le plus fort pour les artistes inconnus. On peut dire que le P2P réduit les ventes d’un artiste connu au profit d’artistes  moins connus.

David Blackburn nous apprend aussi page 7, que le P2P influence les ventes de deux façons:
- La première est l’effet d’exposition expliqué par Liebowitz (1982). L'effet d'exposition se rapporte à la capacité des consommateurs de prélever un échantillon avant d’acheter un bien. Le P2P peut permettre aux clients potentiels de lever leur incertitude quant au risque d’acheter un album entier en «échantillonnant» des chansons de l'artiste.
- La deuxième raison se concentre sur des effets de réseau : quand une certaine partie de la population consomme ou écoute la musique, cela augmente le désir d’achat pour d'autres consommateurs. Autrement dit, si certains consommateurs écoutent la musique d'un artiste, d'autres consommateurs aiment cet artiste seulement pour cette raison.

Blackburn (2003) démontre aussi que les sociétés avec des produits plus «mûrs» préfèrent moins de copie et que les sociétés avec de nouveaux produits préfèrent plus de copie…

2- La deuxième étude, de l’UFC Que Choisir, segmente les usages et les comportements des internautes concernant leurs motivations pour copier de la musique.
Voici les raisons pour lesquelles un français copie:

Voici les raisons pour lesquelles, un français ne copie pas:

L’étude nous apprend : «du point de vue du profil des copieurs, il apparaît que l'échange de copie est une pratique très répandue qui concerne pratiquement toutes les catégories sociales. Les copieurs ne peuvent pas uniquement être assimilés à des jeunes irresponsables ou à des resquilleurs. […] Sur les facteurs explicatifs du copiage (probabilité d'être copieur et intensité du copiage), les variables significatives sont : un effet d'imitation et de contagion sociale (amis, familles, relations de travail...), l'accès à une diversité culturelle plus importante, le prix perçu des originaux, les compétences informatiques et dans une moindre mesure, le niveau d'études.»

L’article complet : http://mymusic.typepad.com/my_music/2006/01/echanges_p2p_et.html

Informations supplémentaires