Vendredi soir, une fusillade à la maison de quartier Blanqui-Mandela a bouleversé les habitants de notre ville. En cette fin de vacances scolaires, le jeune Aymen âgé de 15 ans a succombé à ses blessures par balles. Il est le troisième adolescent tué de manière violente durant cette semaine en Ile-de-France. Au regard des dernières informations, il semblerait qu’un différend de plus d’un an serait la cause de ce meurtre prémédité. La mort violente de l’adolescent laisse à sa famille et ses copains la question du «Pourquoi cela ?». Comment ces deux jeunes se sont-ils procuré une arme ? Pourquoi cette escalade de la violence ? Pourquoi ce qui apparaissait comme un « simple différend » s’est-il conclu par un drame ?

Dans les prochains jours, l’enquête de police devrait fournir plus d’informations. Nous n’oublierons pas Aymen qui était un garçon très apprécié avec un avenir prometteur dans ses études ou dans le sport.

Avec la disparition brutale d’un des enfants de la ville, Bondy est en deuil.

L'association Bondy autrement présente ses sincères condoléances à sa famille, à ses proches et à l'équipe de la maison Blanqui-Mandela.

Informations supplémentaires