Syndicalistes emprisonnés : soutien

 

Depuis le mois de juin 2009, les responsables de l'USTKE, principal syndicat en Kanaky, sont en prison.

Cette décision est celle d'une justice coloniale qui n'a jamais aussi bien porté son adjectif et aussi mal son substantif. 

http://solidaritekanaky.org/spip.php?article278

http://solidaritekanaky.org/spip.php?article282

 

Aujourd'hui, dans la prison qui fut le bagne de l'île de l'oubli, ils sont 11 hommes et femmes, syndicalistes, à subir des peines de 4 à 18 mois de prison ferme.

 

Une radio locale, Radio Djiido, diffuse tous les matins des messages de soutien de la population aux prisonniers qui écoutent la radio dans leurs cellules.

 

Vous pouvez leur envoyer des messages par mail qui seront lus à l'antenne: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Ecrivez souvent, des messages courts, chaque jour si possible.

 

 

Comité Solidarité Kanaky

Informations supplémentaires