Bondy Habitat voulait vendre le terrain de De Lattre à la COGEDIM mais y a renoncé pour ne perdre les subventions de l’Agence Nationale de la Rénovation Urbaine.
Heureusement ! Notre ville ne doit pas être privatisée !
Alors que faire de ce terrain maintenant ?
Avec le COVID, nous voyons que nombre de personnes âgées ont souffert et souffrent encore d’une véritable solitude. Les Epadh ne sont pas la seule solution, alors que beaucoup d’entre eux sont privés et hors des revenus de nos vieux.
Nous voyons aussi nombre de jeunes travailleurs, étudiants, ou apprentis, à la recherche de logements accessibles et qui auraient bien besoin d’un toit pour vivre.
Aussi, pourquoi ne pas penser à une conception sociale et écologique de ce terrain ?
En effet, cela permettrait aux générations de se retrouver dans des logements HLM adéquats où les normes écologiques permettraient des économies d’énergie et où des salles de rencontres, d’échanges seraient conçues.
Car, contrairement aux discours, les différentes générations sont solidaires.
Alors, oui, Bondy est une ville qui avait des traditions de gauche, d’humanisme et d’égalité sociale trahies depuis le départ de Claude Fuzier.
Qu’on en fasse un lieu de VIE et De Lattre peut revenir aux ambitions passées mais tellement actuelles.

Viviane Zyck
Locataire depuis 1977.

Informations supplémentaires