Pendant six ans, l'UMP de Bondy ne nous a jamais donné l'occasion de la critiquer puisqu'ils n'ont rien produit, aucun tract, aucune dénonciation publique de la politique de Gilbert Roger puis de Sylvine Thomassin.
Certes, nous les croisions au Conseil municipal, mais qu'y faisaient-ils ?


Quand Sylvine Thomassin, fraichement intrônisée maire, a fait voter par le conseil municipal (chambre d'enregistrement de ses caprices) la création illicite d'un dix-septième adjoint, l'UMP ne s'y est pas opposée. Seul Bondy autrement a saisi le tribunal administratif et a réussi à faire annuler ces décisions que tous les conseillers municipaux savaient illégales. L'entêtement de la maire nous a conduit deux fois jusqu'en Conseil d'Etat ... qui nous a donné raison deux fois. Nous avons évité aux contribuables bondynois de se faire détrousser de 79 670 €.

Ils osent tout

Vous avez peut-être reçu la dernière propagande du PS local.

 

On y lit qu'ils ont tenu leurs promesses.

Promesses tenues parmi lesquelles un certain nombre n'avaient pas été faites comme les 41 caméras de vidéo-surveillance (à noter que les caméras en panne pendant un an sont aussi comptabilisées...).

 

Promesses tenues comme la mise en place un an avant tout le monde de la réforme des rythmes scolaires. Il s'agit sûrement de la promesse faite par Mme Thomassin à ses chefs de parti, pas aux Bondynois qui n'ont eu qu'à se taire.

 

Ils ont oublié les promesses qu'ils n'avaient pas faites mais quand même tenues : augmenter les indemnités des élus (600 000 euros par an), augmenter les impôts en début de mandature pour le faire ensuite oublier aux Bondynois, décisions illégales du conseil municipal que nous avons fait annuler par le Conseil d'Etat, etc.

 

Mais l'indécence vient des deux premières « promesses tenues » : l'emploi et le logement !

 

La promesse était-elle d'arriver à la situation catastrophique actuelle ? !

 

M. Hollande et Mme Thomassin vivent-ils sur un autre planète pour se vanter que ça aille bien ?

 

Le nombre de chômeurs et de demandeurs de logements ne leur est-il pas connu ? Ou espèrent-ils qu'en racontant n'importe quoi, les habitants finiront par oublier la réalité ?

 

Quant à la liste citoyenne de Bondy autrement, elle ne fait pas de « promesses » mais il est urgent que les Bondynois reprennent leur ville.

Bondy, c’est vous !

Voici l'intervention écrite prononcée le samedi 25 janvier 2014 par Hakim Kadri, tête de liste de Bondy autrement à l'occasion des prochaines municipales.

Pour la deuxième fois « Bondy Autrement » se propose de faire entrer votre voix dans les débats qui animeront les prochaines élections municipales, car Bondy Autrement n’est rien d’autre que l’expression des Bondynois eux-mêmes, bien décidés désormais à exiger que tout ce qui s’accomplit dans leur ville le soit au seul bénéfice de leurs intérêts. Dans notre première mandature, selon vos désirs, en maintes occasions nous avons obtenus que soient modifiées, et parfois supprimées, des dispositions lesquelles, manifestement, vous desservaient et même, nous n’avons pas hésité à demander à la Justice d’annuler des dispositions prises par la majorité, ô combien répréhensibles ! Les Juges nous ont donnés raison. Toujours dans le même état d’esprit et la même détermination nous continuerons à nous employer uniquement en fonction de toutes choses favorables à vos aspirations, à votre épanouissement, à votre bonheur de vivre dans notre bonne ville de Bondy que nous aimons tant !

Informations supplémentaires