Pour lire l'article complet, cliquez ICI.

Le milliardaire Elon Musk vient de racheter Twitter, quand Facebook a fait la fortune de Mark Zuckerberg. Peut-être est-il temps de passer à des réseaux sociaux libres des intérêts financiers de grands patrons. Ça existe.

Elon Musk, patron de Tesla, vient de racheter le réseau social Twitter. Pour mettre la main sur le réseau, le milliardaire a posé plus de 43 milliards d’euros sur la table.

Mastodon plutôt que Twitter

Musk a annoncé vouloir alléger les règles de modération du réseau, et y autoriser tous les propos. Ce rachat donne envie à beaucoup de passer sur Mastodon, le réseau social alternatif à Twitter, et libre.

Réseau sans publicité créé en 2016 par un jeune informaticien allemand, Eugen Rochko, Mastodon n’est pas géré par une seule entité omnipotente, mais par une multitude d’« instances » : des serveurs hébergés chez des particuliers ou des associations, par exemple.

PixelFed plutôt qu’Instagram

Il existe également un logiciel de partage d’images du nom de PixelFed, qui constitue une alternative au géant Instagram, propriété de Facebook critiqué pour sa politique de censure drastique. Lancé en 2018 par un développeur canadien, PixelFed souhaite offrir les mêmes services qu’Instagram tout en se démarquant radicalement des règles en vigueur dans l’empire Facebook. Ici, pas de publicité, pas de recommandations dictées par des algorithmes, pas de business des données personnelles.

Sur le même principe, PeerTube, alternative à Youtube, propose une plateforme de partage de vidéos en ligne décentralisée et indépendante de Google.

Bondy : fibre optique ou pas ?

Alors que les participants aux ateliers urbains apprenaient ce jeudi 14 janvier 2010 que la fibre optique ne passerait pas par Bondy, nous venons d'apprendre que le même jour Orange et SFR rendaient public un accord pour l'installer dans la ville, mutualisant leurs efforts pour la première fois !

L'enjeu est d'importance : la fibre optique permet une multiplication du nombre d'informations transmises (vidéo, visio-conférences, internet, téléphonie) par rapport au système actuel des câbles coaxiaux.

Premières leçons : la mairie semble parfois manquer d'infos, et l'information du "flux" citoyen progresse ! Espérons pouvoir prochainement annoncer d'autres bonnes nouvelles.

Et on ne commentera pas ceux des élus présents de la majorité municipale qui considéraient cet enjeu comme secondaire.

Proposition : si le service public reprenait la main sur le secteur clé des communications, avec d'autres règles que la rentabilité immédiate, le problème ne se poserait pas de savoir quel territoire serait privé de cet outil d'avenir.

 

 

Informations supplémentaires