Dans un mail envoyé la semaine dernière aux responsables des TAP (rythmes scolaires) de toutes les écoles, la responsable municipale reconnaît le nombre insuffisant d'animateurs. Elle renouvelle une consigne déjà donnée précédemment : en l'absence d'adultes encadrant des activités, les enfants seront regroupés pour... jouer dans la cour !


On nous avait déjà fait passer le coloriage pour une activité culturelle majeure.


Aujourd'hui, c'est chat, foot et cache-cache.


Rappelons ce que nous avons toujours dit sur les problèmes posés par la « réforme » des rythmes scolaires.
D'abord elle fait porter sur les communes le financement de la surveillance des élèves dès 15h45.
Ensuite, elle n'a ajouté aucune heure de cours alors que Sarkozy en avait supprimé quatre par semaine.
Enfin, la qualité des activités est déterminante, et donc la formation des animateurs.


Aujourd'hui, la responsable municipale de ces activités confirme notre analyse : les personnels formés sont insuffisants.


Cela justifie notre demande d'un bilan, sans que soient cachées les informations, et des financements de l'Etat pour pallier les difficultés actuelles.

Informations supplémentaires