par Rachel Knaebel

 

Le dernier rapport du Giec sur le climat est encore plus alarmant que les précédents. Cela fait des décennies que les chercheurs avertissent sur le réchauffement dû aux gaz à effet de serre, et que les États ne réagissent presque pas. Chronologie.

Le dernier rapport du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), rendu public cet été, le répète : les effets du dérèglement climatique sont déjà là, ils sont graves, et sans une réduction rapide et drastique des émissions de gaz à effet de serre, la situation va devenir catastrophique. « L’ampleur des changements récents dans l’ensemble du système climatique est sans précédent depuis des siècles. Il est incontestable que l’influence humaine a réchauffé l’atmosphère, les océans et les terres », constate le Giec. Ce nouveau rapport est un « code rouge pour l’humanité » a réagi Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU . Entre les mégafeux qui ont ravagé des zones entières de pays méditerranéens, les inondations qui ont tué des centaines de personnes en Belgique, en Allemagne, et en Chine, et des températures à 50 degrés dans le nord des États-Unis, au Canada, en Europe... les événements climatiques de l’été sont venus confirmer en temps réel l’état des lieux dressé par les scientifiques.

Pour lire la suite sur Bastamag, cliquez ICI.

 

Informations supplémentaires