Communiqué de Bondy autrement sur le second tour de l'élection municipale 2022

Sur 25 339 électeurs, la défaite de Mme Thomassin est d'abord une victoire de l'abstention, les Bondynois n’ont pas voulu prendre parti entre elle et son concurrent.
Pour Bondy autrement, nous restons convaincus qu'il n'y a pas d'alternative véritable en dehors d'une démocratie participative. Nous continuerons à travailler à ce projet, sans illusion sur le nouveau pouvoir élu.
L'éloignement des idéaux et des intérêts sociaux de la population a créé la défaite de Sylvine Thomassin.
Néanmoins, l'arrivée au pouvoir de Stephen Hervé n'annonce pas de changements pour les Bondynois.es.
C'est pourquoi, il nous faudra, en tant que citoyens, continuer de lutter afin de rendre audibles nos préoccupations pour notre ville.
C'est déjà le cas dans le quartier de Blanqui où des projets semblent se profiler sans aucune concertation des habitant.e.s.
Il nous faudra veiller à la préservation des terrains communaux comme celui du garage municipal.
Les citoyen.s ne peuvent compter que sur leurs mobilisations comme c'est le cas contre les nuisances dues aux travaux de la ligne 15.
En ce qui nous concerne, nous prendrons aussi des initiatives pour associer les personnes qui ont montré leur intérêt pour notre démarche au cours de cette campagne électorale.

Chez Bondy autrement, on a du savoir-vivre. Aussi, quand le lundi 24 janvier la liste Thomassin a demandé à nous rencontrer, nous avons été surpris mais nous avons accepté le rendez-vous. Mais un rencart n’implique pas nécessairement de conclure.

Après un tour de table, nous avons écouté l’inquiétude des co-listier.e.s de Mme Thomassin et elle-même quant aux résultats du deuxième tour. Il y aurait un risque de connaître les situations vécues à Bobigny, Drancy ou Noisy-le-Sec.

Nous avons répondu que nous avions le sentiment de très bien connaître cela depuis 14 ans à Bondy déjà : militants menacés, diffamations anonymes, quartiers restructurés sans concertation, clientélisme, fausses factures. Disons que Mme Thomassin n’avait pas les souvenirs très clairs là-dessus.

Le reste de la discussion nous a permis de revenir sur nos propositions.

Par exemple sur la cantine gratuite, qui permettrait que les familles n’aient pas de démarche à faire, que les enfants aient un repas équilibré et surtout de les socialiser pour améliorer l’ambiance des écoles.

Nous avons aussi rappelé notre position sur le travail collectif de notre association que nous opposons au fonctionnement monarchique des mairies et de l’équipe municipale, passée ou future.

Les col-listier.e.s de Mme Thomassin ont expliqué vouloir beaucoup de concertations désormais. Cela nous avait échappé, en effet.

Il n’est rien sorti de cette réunion, mais nous verrons si l’envie de débat se poursuivra au-delà de cette veille d’élection. Pour notre part, nous resterons actifs et actives dans la ville, pour rendre la ville à ses habitant.e.s, c’est-à-dire leur permettre de décider réellement, et non pas d’élire des gens qui décident à leur place.

C’est pourquoi au deuxième tour, nous appelons à ne voter ni pour Mme Thomassin ni pour M. Hervé.

Cliquez sur l'image pour voir la vidéo : 

La loi électorale française actuelle ne permet pas à la liste Bondy autrement de se maintenir au second tour. Le 30 janvier, nous ne choisirons pas entre la monarchie de Mme Thomassin et celle de M. Hervé. Nous avons constaté qu’ils ont mené la même politique de droite : délégation des activités publiques au privé, absence de lutte pour renforcer les services publics comme l’hôpital, mode de décision qui relègue les habitantes et les habitants en dehors du pouvoir. 

Nous l’avons dit avant le scrutin : la démocratie représentative est morte, il n’y a que les élu.e.s pour prétendre « représenter » les citoyen.ne.s dans ce système où il s’agit seulement d’avoir le droit de choisir qui décidera sans nous le reste du temps. L’abstention en dit long à ce sujet ! 

La représentation est mensongère, mais nous voulons la démocratie : nous pensons que personne mieux que les habitantes et les habitants de la ville ne peut décider de la politique commune. 

Nous remercions les 500 voix qui se sont portées sur la liste de Bondy autrement. 

500 voix, c’est une force énorme si ce sont 500 personnes qui agissent dans la ville pour faire du lien social, pour se tenir informées, pour agir, pour mobiliser autour d’elles. C’était le sens de notre candidature. 

Nous ne pouvons pas laisser la ville dans les mains d’une seule personne comme cela a été le cas jusqu’à maintenant, ni d’ailleurs dans les mains des partis qui décident aussi à la place des habitant.e.s. 

Soyons toutes et tous des vecteurs d’information et d’action dans la ville.

C’est ce à quoi nous vous appelons aujourd’hui : agissons dans les associations, dans les syndicats, dans les amicales de locataires pour rendre la ville à ses habitants. C’est aussi pour cela que nous avons créé Bondy autrement. 

 Déclaration de « Bondy autrement » après le premier tour de l’élection municipale partielle de Bondy du 23 janvier 2022. 

 

 

 

Informations supplémentaires