Avec le rachat du fonds d’investissement américain 777 Partners, la longue histoire du Red Star s’apprête à prendre un nouveau tournant. Alors que la rénovation du stade Bauer est déjà en cours, la direction du club de Saint-Ouen, qui évolue en National, fait déjà face à la grogne de certains supporters qui craignent de perdre l’identité populaire d’un club à part, né il y a 125 ans.

Par Florian Dacheux

 

 

Révélé le mois dernier, l'intérêt de 777 Partners pour le Red Star va bel et bien se concrétiser. Patrice Haddad, qui restera président, est entré en négociations exclusives avec ce fonds d’investissement américain qui s’apprête à racheter 100% des parts du club emblématique de Seine-Saint-Denis. Cet accord intervient à un moment où le Red Star ne cachait plus sa volonté d’opérer véritablement sa mue. Attendue depuis des décennies, la rénovation du mythique stade Bauer, à deux doigts de la destruction en 2016, a démarré depuis l’été dernier après la cession du stade au groupe immobilier Réalités dont le projet a finalement convaincu le kop vert et blanc et les habitants. Rue du Docteur-Bauer, une maison de projet baptisé Bauer Corner a même fait son apparition depuis quelques semaines en face de l’historique bistrot L’Olympic. Celle-ci abrite la maquette du futur stade et la toute nouvelle boutique officielle garnie de casquettes, maillots et bombers derniers cris, bien loin des standards de National. Alors que son voisin du Paris FC est aux portes de la Ligue 1, le Red Star, coaché en National par Habib Beye, entre peu à peu dans une autre dimension.

Contactée, la direction préfère pour l’heure s’en tenir à son communiqué diffusé dans la soirée du 6 avril. « Vu la nouvelle structuration des championnats qui se profile et les moyens nécessaires pour continuer notre projet de développement, il était de mon devoir de considérer l’intérêt porté au club par les différentes sollicitations extérieures, affirme Patrice Haddad. C’est finalement avec 777 Partners que j’ai décidé d’approfondir les discussions. Leur détermination, leur compréhension de la singularité du club et la garantie de la mise à disposition de moyens conséquents ont fait la différence. C’est aussi une histoire d’hommes et de rencontre, et je suis persuadé que Josh Wander et ses équipes sauront porter les valeurs du club avec sincérité. » Pour l’heure, peu d'éléments chiffrés ont filtré. Selon L’Équipe, la transaction serait supérieure à 10 millions d'euros. Une conférence de presse devrait se tenir dans les prochaines semaines à l’issue des procédures de consultation et d’agrément. « Je vous avoue que le téléphone n’arrête pas de sonner, a confié Louison Auger, le directeur général adjoint en charge du développement. Il n’y aura pas de communication supplémentaire de la part du club tant que la vente ne sera pas définitive. Cela peut prendre quatre à huit semaines. »

Lire en cliquant sur le lien suivant : Le Red Star, une étoile rouge sous pavillon américain

Informations supplémentaires