La circulation sur Bondy ne s'est pas améliorée.

Les embouteillages se répètent rue Polissard ou au rond-point de la gare. Et les travaux de la ligne 15 risquent d'aggraver encore les choses. Ces travaux dureront 10 ans, les Bondynois en subiront tous les désagréments mais ils n'ont pratiquement aucune information.

D'abord, plutôt que verbaliser le non-paiement des horodateurs, il faudrait verbaliser les conduites dangereuses ou gênantes et les stationnements sauvages qui empêchent le passage des poussettes ou des personnes à mobilité réduite.

La circulation est aussi empêchée par tous les travaux dus aux nombreuses ventes de pavillons du centre ville aux promoteurs immobiliers.

Les trottoirs eux-mêmes doivent être revus quand des travaux sont prévus : ils doivent être dégagés et réparés pour permettre le passage des poussettes ou des fauteuils.

Certes, il faut repenser toute la région parisienne, arrêter de mettre les emplois à l'ouest et l'habitat des travailleurs dans la banlieue est, il faut aussi arrêter de chasser toujours plus loin des centres-villes les catégories populaires, il faut développer les transports en commun et instaurer une gratuité qui favoriserait ces transports pour réduire la voiture individuelle à sa stricte nécessité.

Mais il faut aussi travailler localement à changer les priorités en s'attachant à la sécurité routière plutôt qu'au bon paiement de la filiale de Vinci chargée des parcmètres.

 

Informations supplémentaires