Jeudi 14 octobre, le ​collectif anti nuisances faisait un retour d'informations sur le rendez-vous qu'il avait eu avec la Société du Grand Paris.

Comme il était prévisible, la SGP n'a pas lu ou n'a pas voulu prendre en compte sérieusement les différentes propositions alternatives présentées par monsieur Fauvel.

Pire, les réponses de la SGP ne sont étayées par aucune étude technique ni chiffrage de coûts.

Les seuls arguments se limitent à "c'est trop tard" ou "c'est trop cher" ou encore "c'est impossible".

Parfois même, l'argumentation est fallacieuse, contradictoire et basée sur des chiffres erronés qu'il est facile de réfuter.

Visiblement, la SGP tente de jouer la montre en acceptant des rendez-vous et en y envoyant des représentants n'ayant pas de pouvoirs de décision.

Le dialogue est engagé avec les riverains (comme le dit Reflets d'octobre) mais il s'agit d'un dialogue de sourds ! Et il n'y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Compte tenu de cette situation de blocage installée par la SGP, le collectif anti nuisances a décidé de poursuivre son action sur deux plans : 

- Sur le plan technique 

 En essayant de porter la discussion avec la SG auprès d'interlocuteurs aptes à prendre des décisions.

 En intervenant auprès des entreprises de BTP choisies par la SGP pour faire des propositions de conception-réalisation

- Sur le plan médiatique

En intervenant aux différents Conseils de Quartiers qui se dérouleront prochainement ou dans lesquels interviendra la SGP.

En éditant un tract pour une information plus grande de la population bondynoise

En relançant la pétition déjà signée par 2500 personnes 

En envisageant un rassemblement près du lieu du chantier.

En contactant les citoyens des autres communes impactées par les nuisances générées par les travaux.

En amplifiant les communications vis à vis des médias.

Le collectif anti nuisances (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) demande à tous ceux qui soutiennent son action de faire signer la pétition (en cliquant ICI) et a demandé le soutien sans ambiguïté de la municipalité.

Prochaine réunion du collectif anti nuisances le mercredi 10 novembre à 19h00 en mairie.

Informations supplémentaires