Il faudrait relever l’âge légal de départ à la retraite car les autres pays d’Europe l’ont déjà fait, défend le gouvernement. Entre âge légal et âge de départ sans décote, entre chômage et pauvreté, la réalité est plus compliquée.

Les gouvernements français aiment comparer la France à l’étranger quand il s’agit d’affaiblir les protections sociales. Emmanuel Macron l’a encore fait fin janvier lors d’une conférence de presse, en défendant que « la réforme des retraites est indispensable quand on se compare en Europe ». Il oublie alors de préciser que les systèmes de retraites sont différents partout. La comparaison avec les voisins est donc souvent périlleuse.

Déjà, l’ « âge » de la retraite renvoie à plusieurs choses. Il y a l’âge à partir duquel il est possible de faire valoir ses droits à la retraite ; l’âge auquel on peut percevoir une pension à taux plein ; et l’âge de la retraite sans décote, quelle que soit la durée de cotisation. Comparée à nos voisins européens, la France a certes un âge légal de départ plutôt bas, mais un âge sans décote en revanche élevé.

L’âge à taux plein de 62 ans : parmi les plus bas en Europe

Le projet du gouvernement Borne est d’élever l’âge à partir duquel on peut recevoir une retraite à taux plein à 64 ans, contre 62 aujourd’hui. Sur cet âge, la France est aujourd’hui dans le groupe « bas » des pays européens [1]. C’est aussi 62 ans en Suède et en Grèce (avec 40 années de cotisation). C’est 64 et bientôt 65 ans en Finlande, 65 ans pour les hommes et 60 pour les femmes en Autriche, 65 et bientôt 66 ans en Belgique, 66 ans en Irlande, au Portugal, au Royaume-Uni, 66 et bientôt 67 ans aux Pays-Bas et en Allemagne, 67 ans au Danemark et en Italie - d’après les données du Conseil d’orientation des retraites (COR).

Il existe cependant des possibilités de départ avant ces âges. En Allemagne par exemple, on peut partir avec une décote à partir de 63 ans à compter d’une durée de cotisation de 35 ans. Ou partir à 63 ans sans décote si on a cotisé 45 ans. Plus de la moitié des nouveaux retraités allemands sont ainsi partis en retraite avant 65 ans en 2021, donc avant l’âge légal [2].

books on zlibrary