Nous reprenons ce texte de la FSU 93.

Depuis le 19 janvier nous sommes mobilisé-es contre cette réforme comme 96% des salarié.e.s en activité qui s'opposent à cette réforme injuste et brutale.Côté vote de la loi, le rythme s'accélère, car Macron avance imperturbablement, comptant faire adopter son texte le 16 mars.

  • Samedi soir, à 23h35, le Sénat a voté l'ensemble du texte du gouvernement (dans une démarche accélérée et un vote bloqué par le gouvernement avec l'article 44-3).

  • Mercredi, à huis clos, 7 député.es et 7 sénateurs.trices se retrouveront en commission mixte paritaire, histoire de se mettre d'accord sur les articles du projet de loi que nous combattons ensemble depuis janvier. Cette commission devra boucler son travail de casse sociale en une journée, et les commentateurs médiatiques estiment que le plus probable est qu'il y aura une version finale approuvée côté Sénat et côté Assemblée nationale.

  • Alors, cela veut dire que le lendemain, jeudi 16 mars, Sénat et Assemblée nationale se prononceront sur la réforme des retraites. Pour éviter de prendre un revers, le gouvernement n'exclut pas d'utiliser le 49.3. Un déni de démocratie supplémentaire contre lequel nous devrions nous tenir prêt.es.

A l'occasion du mercredi 15 mars, nous devons battre le pavé contre cette réforme, "le jour de la commission mixte paritaire, moment important du calendrier parlementaire", comme l'indique l'intersyndicale nationale. Pour gagner, il faut aussi se tenir prêt.e.s à être en grève et mobilisé.e.s le jeudi 16 mars, jour du vote du texte de loi au Sénat et à l'Assemblée.

C'est le moment de jeter toutes nos forces dans la bataille pour les empêcher d'approuver cette régression sociale et démocratique !

 

EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION à Paris le MERCREDI 15 MARS

  • Départ 14h d'Invalides vers Place d'Italie

books on zlibrary